Ciné Vert : une troisième édition en ligne réussie

miniature_blogue_suco_1000x700

Près de 4800 acteurs·rices de changement se sont réunis·es

C’est du 13 au 24 avril dernier, entièrement en ligne, que s’est déroulée la troisième édition de Ciné Vert, festival de films documentaires sur l’environnement produit par SUCO et Funambules Médias. Près de 4800 acteurs·rices de changement se sont réunis·es virtuellement pour discuter et se mobiliser autour d’enjeux liés à la transition écologique

Ciné Vert : le temps d’agir  

Projet de nature artistique et sociale, Ciné Vert a pour mission d’appuyer la transition écologique. Par le biais de ses différentes composantes, alliant cinéma documentaire sur l’environnement  et activités d’échanges et de réflexions qui favorisent le débat public, il permet d’enclencher un processus de mobilisation et d’engagement citoyen, menant à des actions et des initiatives porteuses en matière de transition écologique. Au fil des 14 diffusions et des 13 événements de la troisième édition de Ciné Vert, ce sont près de 4750 personnes qui ont été sensibilisées sur la façon de repenser nos modes de consommation et de production à une échelle autant locale qu’internationale dans un contexte où les problèmes environnementaux sont manifestes et les actions collectives urgentes.

Plus que de simples projections

En marge de la présentation des films, différentes activités ont été organisées afin d’inviter les citoyens·ne à participer à des débats et à rencontrer (toujours virtuellement) des acteurs·trice d’ici et d’ailleurs qui contribuent à un changement de modèle économique et social afin de transformer en profondeur nos façons de consommer, de produire, de travailler et de vivre ensemble.

Une programmation de grande qualité

Pour la troisième édition, l’équipe du festival a concocté une programmation riche et de calibre international. Au menu, neuf long métrages en provenance de France, de Suisse, du Québec et du Canada ont été présentés, incluant 6 premières canadiennes et 1 première internationale, dont le film Une fois que tu sais, d’Emmanuel Cappellin présenté à l’ouverture ayant fait partie de la sélection officielle de 33 festivals à travers le monde et ayant remporté 6 prix dont le prix du Jury au Hong Kong International Film Festival en 2020. 

La programmation proposée a été pensée de manière à accompagner une prise d’action du public et à changer notre regard sur le monde, traitant d’une diversité de thèmes qui sont tous interconnectés : biodiversité, urgence climatique, éco-anxiété (traitée dans Le dernier tuyau d’Olivier D. Asselin), consommation (traitée dans Fast Fashion d’Édouard Perrin et Gilles Bovon), systèmes alimentaires viables (traités dans La terre du milieu de Juliette Guignard, dans Le périmètre de Kamsé d’Olivier Zuchuat et dans Recettes pour un monde meilleur de Benoît Bringer), collapsologie (traitée dans Une fois que tu sais, d’Emmanuel Cappellin), rapport à la nature (traité dans Sol souverain de David Curtis), résilience et ressources énergétiques entre autres. Ainsi, Ciné Vert souhaitait mettre en lumière certaines réalités, dans l’espoir de faire réfléchir, de mobiliser la population, de favoriser de nouvelles rencontres et de faire germer des projets prometteurs en matière de transition écologique.

De passionnants échanges virtuels ont suivi les diffusions en présence, entre autres, de la poétesse et réalisatrice innue Joséphine Bacon qui a su clôturer la troisième édition du festival avec ses sages paroles devant pas moins de 89 spectateurs·rices simultanés·es et 2700 vues totales. 

Cours vers la transition!

En plus des longs métrages, les festivaliers·ères ont également pu visionner une sélection de 5 courts métrages liés à l’environnement présentée sur La Fabrique culturelle. L’éléphant blanc du Saint-Laurent de Nicolas Coupet (Canada), Cortney de Charles Vincent (Québec / France), Covid-19 : L’alimentation de demain de Jérémie Battaglia (Québec), Lost World de Kalyanee Mam (Cambodge / États-Unis) et Lowland Kids de Sandra Winther (États-Unis ) constituaient la programmation. 

En marge des films, le public a eu l’occasion de rencontrer, lors d’un échange en direct sur Facebook, les réalisateurs·rices de quatre des courts métrages : Nicolas Coupet, Charles Vincent, Sandra Winther et Jérémie Battaglia.

Grand panel de discussion : Peut-on sortir de notre dépendance aux pesticides?

Durant ce panel organisé en collaboration avec Vigilance OGM, le public a eu la chance d’assister à un échange essentiel sur la sortie de notre dépendance aux pesticides en tant que société et sur les mesures à mettre en place pour y parvenir, en compagnie de Arnaud Apoteker, délégué général à Justice Pesticides, Louis Robert, agronome au Ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ) et lanceur d’alerte, de Caroline Poirier, présidente de la Coopérative pour l’Agriculture de Proximité Écologique (CAPÉ) et propriétaire de la ferme Croque-Saison, et de Thibault Rehn, coordonnateur de Vigilance OGM.

Le panel a attiré 105 spectateurs·rices simultanés·es et 1300 vues totales.

Atelier participatif : Vers le changement !

Ciné Vert a également organisé un atelier participatif virtuel dont l’objectif était d’informer les participants·es sur divers projets offerts par 4 organismes œuvrant pour une transition écologique au quotidien afin qu’elles et ils puissent s’impliquer concrètement auprès de ceux-ci.

Cet atelier souhaitait également offrir un espace de discussion et de rencontres virtuelles aux personnes, aux organisations et aux mouvements citoyens s’intéressant et se mobilisant autour de causes sociales et environnementales. Le dialogue a permis de réfléchir ensemble aux actions possibles d’entreprendre localement afin d’accélérer la transition vers un mode de vie durable et équitable.

Les échanges ont été riches et ont permis aux participants·es de découvrir de nouveaux projets intéressants et mobilisateurs.

Organismes présents :

  • Cultiver Montréal
  • Solon
  • Vigilance OGM
  • Laval en transition

Exposition PRUNELLE

Ciné Vert est fier de s’être associé pour une troisième année consécutive avec Gallea afin de présenter l’exposition PRUNELLE. Celle-ci s’est déroulée pendant toute la durée du festival (du 13 au 24 avril 2021) en ligne, sur le site web de Gallea. D’ailleurs, l’exposition est toujours disponible dans la collection de la galerie juste ICI. Dans cette exposition, 27 artistes ont choisi de créer pour sensibiliser et mobiliser, en utilisant leur art comme vecteur de changement social. Sur les 400 propositions soumises, ce sont 36 œuvres qui ont été sélectionnées par le comité de sélection. Les 36 œuvres de PRUNELLE veulent dénoncer certaines réalités, proposer une autre vision du monde et montrer des initiatives porteuses d’espoir. Avec cette exposition multidisciplinaire, Ciné Vert souhaitait ainsi encourager différentes formes d’art engagé, faire réfléchir le public et devenir le point de départ de conversations et d’actions en faveur de la transition écologique.

Les artistes de PRUNELLE ont insisté sur l’urgence d’agir, en faisant parfois quelques liens avec la pandémie mondiale que nous traversons, en jetant un regard singulier sur l’environnement qui nous entoure et mettant en valeur des matériaux recyclés ou trouvés dans les ordures.

Un vernissage virtuel a également été organisé pour lancer l’exposition. Six des 36 artistes engagés·es ont pu partager leurs démarches artistiques avec les 50 personnes présentes!

La troisième édition du festival a été rendue possible grâce à l’appui financier du Gouvernement du Canada par l’entremise d’Affaires mondiales Canada, du Conseil des arts du Canada, du Conseil des arts de Montréal, ainsi que du ministère des Relations internationales et de la Francophonie. Merci!

L’empreinte carbone liée aux envois de courriels, aux vidéos et aux diffusions de films produite par l’équipe de Ciné Vert a été comptabilisée et sera compensée par Arbre-Évolution, une coopérative de solidarité spécialisée en reboisement social.

Merci aux partenaires !

 

Renseignements supplémentaires :

Programmation complète de Ciné Vert : http://cinevert.org
Facebook : https://www.facebook.com/festivalcinevert/
Instagram : https://www.instagram.com/festivalcinevert/

Yasmina Britel
Chargée de projet – Engagement du public et projets nationaux
514 219-0810
yasminabritel@suco.org