60 ans de SUCO, 60 ans de présence sur le terrain

À l’occasion de ses 60 ans, SUCO revient sur sa présence sur le terrain et les enjeux des prochaines années, notamment l’urgence climatique et la transformation des systèmes alimentaires.

Depuis 60 ans, SUCO se mobilise pour le changement

« Nous cherchons à développer un monde solidaire, qui reconnaît que nos intérêts sont communs ; un monde équitable, basé sur la justice ; et un monde durable, doté des conditions permettant de se développer de manière viable dans le respect de l’environnement », présente Jean-Alexandre Fortin, Directeur général par intérim de l’organisme.

Organisation de coopération internationale, SUCO a été créée en 1961 au Québec. Elle agit dans des pays d’Afrique et d’Amérique latine pour développer des projets de soutien aux communautés locales. Ses quatre axes d’action représentent des enjeux cruciaux pour le présent et l’avenir de l’humanité et de la planète :

  • la résilience aux changements climatiques : il s’agit d’appuyer les populations vulnérables, souvent rurales et pauvres, à résister et gérer les changements climatiques, à s’adapter à leurs effets et s’en relever rapidement et efficacement, 
  • le développement de systèmes alimentaires viables, qui consiste en l’amélioration de l’autonomie alimentaire des populations locales et une réflexion sur le système alimentaire mondial, 
  • la participation des femmes : pour développer leur autonomie économique, leur participation aux décisions, et le respect de leurs droits,
  • l’inclusion des acteurs et actrices de changement, en facilitant leur collaboration et en soutenant les expérimentations sur le terrain

Le credo de SUCO : développer et partager les savoirs avec les communautés du Sud. « C’est particulièrement important d’inclure les parties prenantes d’un problème afin de trouver des solutions innovantes et adaptées pour que celles-ci aient de l’impact et contribuent à des changements systémiques », explique Jean-Alexandre Fortin.

La vision SUCO : semer aujourd’hui pour ne pas se planter demain

« Les changements climatiques représentent l’une des crises les plus importantes que l’humanité aura à affronter. Ses impacts se font déjà sentir partout sur la planète, les pays du Sud sont particulièrement affectés. Les solutions sont complexes puisqu’elles impliquent des changements systémiques qui débutent par la prise de conscience et la mobilisation qui se doit d’être globale. Ces solutions doivent également être innovantes, locales et spécifiques à chaque territoire. Au Québec, particulièrement, nous sensibilisons la population, notamment les jeunes, à poser des gestes concrets en faveur d’une transition socio-écologique. L’urgence et l’importance d’agir est définitivement l’affaire de tous. »  Jean-Alexandre Fortin.

Alors que la crise climatique n’est plus un secret, que la faim dans le monde continue de croître, et que les inégalités femmes-hommes restent une réalité, des solutions existent. SUCO envisage ces enjeux de manière systémique, et y apporte des réponses locales et globales. En construisant main dans la main avec les communautés, en leur proposant des solutions adaptées aux enjeux locaux, l’organisme sème la solidarité et les clés de l’autonomie.

À l’inverse, cette collaboration est aussi une opportunité d’apprendre des communautés du Sud qui font preuve de réactivité et d’innovation face aux changements qu’elles vivent. Ces enjeux, notamment climatiques, arrivent à leur tour dans les pays du Nord. Les échanges entre les populations qui y sont confrontées peuvent permettre de trouver des réponses novatrices et efficaces.

Plus largement, ces défis, parce qu’ils touchent à la planète dans son entièreté, doivent être résolus à l’échelle globale, et de manière systémique. Notamment, il est impossible d’envisager une réduction des risques pour la planète sans se pencher sur la question des systèmes alimentaires, dont les modes de production. Mais les sujets étant liés, les solutions le sont aussi. Par exemple : si le secteur agricole est un émetteur de gaz à effet de serre (GES), ce même secteur a aussi un étonnant potentiel pour les absorber. Ainsi, en augmentant la capacité des sols à absorber le carbone, les pratiques agroécologiques peuvent être des alliées dans la lutte contre le réchauffement climatique. C’est ce que SUCO s’emploie à déployer dans les régions du monde où elle agit, ainsi qu’au Canada.

Faim Zéro d’ici à 2030 : les systèmes alimentaires viables comme solution
En 2020 entre 720 à 811 millions de personnes ont souffert de la faim dans le monde, selon le dernier rapport de la FAO : l’Objectif du Développement durable 2, soit la Faim zéro d’ici à 2030, n’est pas prêt d’être atteint. Aux enjeux de la sous-nutrition, s’ajoutent l’augmentation fulgurante de l’obésité et d’autres maladies chroniques. L’enjeu n’est donc pas celui de la production agricole, mais bien celui des systèmes alimentaires. L’accès à une nourriture saine, peu transformée, locale et abordable et l’élaboration de recommandations alimentaires nationales culturellement acceptables représentent des solutions qui doivent être appuyées par un marketing social visant à changer les comportements alimentaires.

« Une transformation est nécessaire non seulement pour nourrir le monde, mais aussi afin de faire face à l’urgence climatique et aux défis environnementaux, socio-économiques et sanitaires croissants que ces systèmes génèrent », indique Geneviève Talbot, chargée de programme – Pôle Afrique et experte environnement.

Et maintenant l’avenir !

Fidèle à son histoire, SUCO continue d’être agile en s’adaptant aux réalités et aux besoins contemporains. Pour commencer cette décennie, elle se dote de stratégies pour accroître son impact, ainsi que de mécanismes pour mieux apprendre de ses expériences et de celles de ses partenaires et mieux soutenir l’innovation. Elle étend aussi son action pour répondre aux besoins locaux en agroécologie dans quatre nouveaux pays : le Guatemala, le Bénin, le Togo et la Côte d’Ivoire. Enfin, elle développe un volet d’activités nationales pour mobiliser les jeunes Québécois et Québécoises. Le 60ème anniversaire de SUCO est l’occasion de valoriser les actions et les progrès réalisés, et de nombreux événements seront organisés durant l’année.

– 30 –

À propos de Suco

SUCO est une organisation de coopération internationale établie à Montréal depuis 1961. Elle rassemble des gens, des savoirs et des ressources pour renforcer l’autonomie des personnes, des organisations et des collectivités. SUCO soutient les collectivités dans l’amélioration de leurs conditions sociales, économiques et environnementales en bâtissant, avec elles, des systèmes alimentaires viables et une plus grande résilience climatique. Dans l’ensemble de ses activités, SUCO s’assure que la réalité et les besoins des femmes sont pris en compte et qu’elles participent pleinement aux décisions. Actuellement, SUCO travaille au Canada, au Bénin, au Burkina Faso, au Togo, en Côte d’Ivoire, en Haïti, au Honduras, au Nicaragua, au Pérou et au Sénégal.

Renseignements :

Laurie Marcellesi – Wink Stratégies 
514 558-3703
Courriel : laurie.marcellesi@winkstrategies.com

Sources :

SUCO – https://www.suco.org/