Le rôle des ONG au sein de la COP21

Dans le cadre des négociations de la COP21 qui se sont déroulées du 30 novembre au 11 décembre dernier à Paris, et qui se sont conclues par un accord nécessaire mais insuffisant pour certains, plusieurs ONG ont été accréditées pour participer aux discussions en tant qu’observatrices. Poussées par leur souci que les pays obtiennent un accord qui ne soit pas minimaliste, ces ONG ont donc joué un rôle de médiatrices entre les différents partis en vue de s’assurer que les directives et les cibles exposées dans le document final soient ambitieuses. Parallèlement aux négociations ayant eu lieu à la COP21, plusieurs ONG de plusieurs pays à travers le monde ont organisé de nombreuses activités, que ce soit à travers les nombreux kiosques dans l’espace Génération Climat sur le site du Bourget ou au Grand Palais de Paris.

Dans ces lieux, plusieurs organisations et entreprises ont présenté leurs projets de développement écoresponsable et de restauration de l’environnement afin de promouvoir des projets qui apportent des solutions concrètes et rapides aux changements climatiques. À la Zone Action Climat, un espace dédié à la société civile, plusieurs ateliers, expositions, débats et conférences ont eu lieu du matin au soir, tous les jours. Ces activités avaient aussi pour objectif de relayer l’information sur les négociations de la COP aux citoyens afin que ces derniers puissent s’exprimer sur les enjeux environnementaux et qu’à travers les ONG, la parole de la société civile soit entendue. Dans le processus de négociation de la COP21, les ONG contribuent ainsi, grâce à leurs activités, à la mise en œuvre d’une démocratie participative où les soucis et les revendications de la société civile sont écoutés.

20151210_123600 (1)